Darksiders 3 : L’ambiguïté est reine

Darksiders 3 tient son génie lorsque vous combattez de petits groupes de démons avec Fury (l’une des quatre cavaliers de l’Apocalypse). Elle est agile et réceptive lorsque vous lui dites d’éviter, et elle balaie ses armes dans des arcs flashy de magie élémentaire qui envoient des étincelles danser d’un ennemi à l’autre. Tout cela a l’air fantastique. Mais lorsque vous affrontez de plus gros paquets, la caméra encombrante rend les combats frustrants, et en dehors des combats, la plate-forme et le casse-tête sont beaucoup trop légers. Le dernier match de Darksiders s’est écoulé depuis six ans, et c’est loin du retour que j’espérais.

 

Le Conseil a chargé Fury de mettre un terme à l’apocalypse en éliminant les sept péchés capitaux. Pour atteindre ces patrons, vous allez parcourir un monde semi-ouvert, affronter des vagues d’ennemis, résoudre des énigmes et parcourir des sections de plate-forme.

 

Les monstres sont d’une diversité impressionnante : Des enfants démons chuck goo toxiques, des anges ailés invoquent des clones et des brutes à quatre bras se cachent derrière des boucliers d’acier. Leurs capacités uniques combinées à la fragilité de Fury – elle peut encaisser trois frappes puissantes – vous obligeront à vous battre avec prudence, en notant les types d’attaques avant de plonger.

 

J’ai apprécié cette approche pesante face à quatre ennemis ou moins. En appuyant sur la gâchette gauche, la caméra est verrouillée et vous pouvez passer d’une cible à l’autre en effleurant le manche droit pour diriger vos frappes. Esquivez les attaques de vos ennemis et déclenchez le ralenti, en configurant des marqueurs satisfaisants que vous pourrez combiner, en attaquant à la fois avec votre fouet par défaut et l’une des quatre autres armes que vous capturerez à des moments précis de l’histoire.

Mais lorsque vous combattez plusieurs ennemis, ce qui est le plus souvent le cas, la caméra n’arrive pas à suivre. Les ennemis sur le dos ou sur les côtés sautent souvent de l’écran et vous frappent en un seul mouvement, ce qui est injuste. Un marqueur blanc vous avertit du moment où cela va arriver, mais garder la trace de ces marqueurs, des ennemis devant vous et des attaquants lointains est trop demander, et je me sentais constamment comme si je luttais avec le lock-on pour me concentrer sur la bonne cible.

 

La difficulté est donc inégale : Elle convient aux petits groupes d’ennemis puissants, mais il est frustrant de lutter contre des groupes plus importants d’ennemis souvent plus faibles. La difficulté du boss est également discordante. Les batailles en tête-à-tête, y compris en fin de partie, sont trop faciles : Apprenez le modèle d’attaque, esquivez au bon moment et contre-attaquez. Mais quand je me suis battu contre des boss qui convoquent des sbires, comme Sloth, un insecte géant, je suis tombé sur les mêmes problèmes de caméra que lorsque je faisais face à de grands groupes de grunts, ce qui me perturbe.

 

Les sept péchés font appel à des tropes familiers – des monstres marins, des punaises géantes, un grand homme armé dans une armure de feu – mais ils ont tous des bizarreries différentes qui les empêchent de se sentir ennuyeux. Sloth, par exemple, est assis sur un trône porté par de petits insectes, dirigeant son armée. Enlevez sa barre de santé et il sautera hors de son siège, balançant un club géant.

 

Il est aussi merveilleusement sarcastique et a une langue tranchante, plus que l’on ne peut en dire autant pour la plupart des acteurs. J’ai entrevu l’abondance de froideur qui m’avait amené aux deux premiers matchs, mais Darksiders 3 se prend trop au sérieux. Fury change trop au cours de l’histoire et trop soudainement pour que ça soit naturel.

En dehors des combats, les jeux de plate-forme et de perplexité sont décevants. Comme dans Darksiders 2, on ne peut pas grimper sur les murs ni courir dessus : Vous balancerez beaucoup entre des barres de métal bien placées, ce qui offre peu de défis. Les puzzles sont peu imaginatifs au début : J’ai perdu le compte du nombre de fois où j’ai dû diriger un insecte vers une flaque de feu, le regarder se remplir de flammes et le jeter sur une toile d’araignée pour révéler un chemin.

 

Les énigmes sont meilleures dans le dernier tiers, où vous devrez combiner rapidement les pouvoirs que vous récupérez au cours de l’histoire. Dans l’un de ces cas, j’ai utilisé ma force pour frapper une poutre, puis pour la geler à la place, alors qu’elle était parfaitement positionnée pour que je puisse l’utiliser comme point d’ancrage pivotant. À peine taxer, mais au moins cela m’a fait réfléchir.

 

Les environnements s’améliorent également au fur et à mesure que le jeu avance. Pendant les quatre premières heures, j’étais coincé dans des égouts pour écraser des insectes, mais au-dessus du sol, c’est très joli. J’ai combattu des démons sur une autoroute en ruine, dans des ruines sous-marines et dans une ville déchirée dans laquelle des arbres géants serpentent à travers les fenêtres. Le style artistique est classique, mais c’est lumineux et coloré.

 

J’aime la souplesse dans l’ordre dans lequel vous pouvez faire face à certains des sept péchés capitaux, aussi. Votre boussole vous indique le plus proche, mais vous pouvez revenir en arrière et explorer pour en trouver d’autres. Malheureusement, le manque de butin – vous ne trouverez aucune arme ou armure – vous donne peu de raisons de fouiller dans les environnements. Les chemins latéraux rapportent des ressources pour améliorer vos armes, mais vous augmentez simplement vos dégâts, et il n’y a que quelques enchantements uniques à insérer dans des armes, comme celui qui vous soigne lorsque vous infligez des dégâts, ce qui n’est pas particulièrement intéressant.

Avec moins de butin à récupérer, une plate-forme simplifiée et des énigmes faciles, Darksiders 3 s’appuie davantage sur ses combats que les jeux précédents. Et tandis que Fury frappe fort, la caméra débraillée rend les combats plus frustrants qu’ils ne le devraient. Il ne condamne pas Darksiders dans l’oubli, mais c’est le jeu de la série le moins bon à ce jour.

Vote pour cet article !

0 0

Donne ton avis en commentaire !

 
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de